De nombreuses actions proposées par la liste « Choisissons Nîmes »
entrent en écho avec les actions proposées
par la Convention Citoyenne pour le Climat.

Pour Jean Paul Fournier, « l’écologie ne saurait être réduite à un effet de mode ou à slogan. Pas d’avantage récupérée par un camp, un parti politique, ou un candidat ! Contrairement à ce que j’entends Nîmes n’est pas en retard ; elle veut désormais être en avance et elle veut être exemplaire ». 

D’ailleurs de nombreuses propositions portées par la liste Choisissions Nîmes entrent en écho avec les 149 propositions de la Convention citoyenne pour le Climat pour lutter contre le changement climatique. Regards croisés au travers des cinq grandes thématiques de la Convention.

Lire le Communiqué de presse du 25 juin 2020

Pour Jean Paul Fournier, « l’écologie ne saurait être réduite à un effet de mode ou à slogan. Pas d’avantage récupérée par un camp, un parti politique, ou un candidat ! Contrairement à ce que j’entends Nîmes n’est pas en retard ; elle veut désormais être en avance et elle veut être exemplaire ».

D’ailleurs de nombreuses propositions portées par la liste Choisissions Nîmes entrent en écho avec les 149 propositions de la Convention citoyenne pour le Climat pour lutter contre le changement climatique. Regards croisés au travers des cinq grandes thématiques de la Convention.

Produire et travailler

Conformément à la ligne directrice fixée par la Convention Citoyenne pour le climat, l’engagement est pris par Choisissons Nîmes de réduire de 40% les émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030.

Pour le mandat à venir, l’objectif est de consacrer 50% des investissements dans le développement durable et la lutte contre le réchauffement climatique.

Investir dans l’innovation – via notamment la création d’un observatoire de l’environnement urbain – reste sans doute la meilleure façon d’accroitre notre résilience qui fait aujourd’hui école dans le cadre de la lutte contre les inondations.

« Loin de l’étiquette d’un « bétonneur » que certains de mes détracteurs tentent de m’accoler, je continue à promouvoir la végétalisation de notre Cité ». Prochainement 45 hectares du parc des Terres de Rouvière et 14,5 hectares du Parc urbain Jacques Chirac seront livrés aux Nîmois.

Se nourrir

Lauréate aux Victoires des cantines rebelles, la Ville œuvre pour que 50% des aliments servis aux élèves soient issus de l’agriculture biologique (30% actuellement). Parallèlement, nous continuerons à soutenir la structuration des filières en lien avec la Chambre d’agriculture afin d’accompagner la transition du modèle agricole.

Se loger

Nous devons promouvoir une nouvelle culture de l’habitat collectif via le développement du logement pour tous par la mise en œuvre d’une meilleure justice spatiale. Cette ambition nous la portons à travers la grande opération de renouvellement urbain (Mas de Mingue, Pissevin-Valdegour, Chemin bas d’Avignon Clos-d’Orville).

Nous souhaitons en même temps poursuivre la rénovation énergétique et encourager la durabilité des biens et services via la rénovation et/ou la création de nouvelles crèches, écoles et équipements à haute valeur environnementale. Nous poursuivrons aussi la réalisation d’écoquartiers (Hoche et Mas Lombard).

Se déplacer

Comme le propose la Convention Citoyenne pour le Climat il est primordial de travailler sur le développement des pôles d’échanges multimodaux (notamment Train-tram et réalisation de la 3ème voie).

Pour offrir une véritable alternative à la voiture, nous proposons d’assurer la gratuité pour les plus de 65 ans, les moins de 18 ans, les demandeurs d’emploi et lors des pics de pollution.

Parallèlement, nous créerons un grand réseau de déplacement doux en développant les pistes cyclables, les navettes et les vélos électriques.

Consommer

Nous proposons la constitution d’une charte «ville éco-responsable, citoyens engagés». Mais l’effort doit surtout s’orienter sur notre jeunesse car elle constitue un formidable levier du changement pour l’avenir ; un puissant vecteur éducatif. C’est pourquoi nous portons la création du dispositif « forêts des enfants », qui verra chaque année la plantation d’un arbre par enfant entrant au CP soit 1600 arbres par an.

Contrairement à certaines propositions avancées par la Convention nous ne croyons pas aux procédés punitifs et contraignants mais privilégions la construction de représentations collectives attractives et positives des changements à entreprendre.

Contact presse :
Frédéric ESCOJIDO
06.28.43.63.21.

               Depuis 2001, vous avez pu juger des actions et réalisations que j’ai menées avec ma majorité. La Ville s’est métamorphosée et j’ai respecté les engagements pris devant vous ; mon bilan est là pour en témoigner.

Dès l’annonce de ma candidature, je m’étais engagé à renouveler singulièrement la liste des élus appelés à défendre vos intérêts, répondre à vos attentes et préoccupations. Promesse tenue avec plus de 52% de nouveaux candidats en position de travailler à mes côtés et une moyenne d’âge de 51 ans…

Retrouvez dans l’espace Vidéos
tous les témoignages de nos candidats,
et les Paroles de Nîmois !

Nos réalisations en photos

Salle de concert Paloma

Inaugurée en 2012

Lieu de culture et de partage au rayonnement national, Paloma rassemble toutes les générations pour vivre des instants inoubliables.

Musée de la Romanité

Inauguré en 2018

Lieu de culture et d’attractivité à l’international, il permet d’admirer les formidables collections de la Ville de Nimes retraçant près de 25 siècles de l’Histoire de notre cité.

Restauration des Arènes

Initiée en 2009

Préserver notre patrimoine culturel est une priorité, c’est pourquoi un chantier colossal a lieu sur notre amphithéâtre !